Testing neoclassical economics forecast

phpthumb_generated_thumbnail

Modèles mathématiques et prévisions: leurs usages et abus dans les sciences humaines et les sciences de la nature

 

Colloque organisé par Giuseppe Longo, membre associé à l’institut d’études avancées de Nantes

Mercredi 15 février et jeudi 16 février

L’histoire des mathématiques nous révèle une interaction très féconde avec la physique : en particulier, bien des concepts et structures mathématiques sont dérivés de cette très riche friction avec le monde de l’inerte. Suivant un usage de plus en plus répandu, certains de ces outils mathématiques ont été transférés vers d’autres disciplines, comme l’économie ou les sciences sociales, avec de effets graves de détournement du savoir et des pratiques humaines.

L’informatique aussi, née d’un débat profond à l’intérieur des fondements des mathématiques, nous a donné des outils remarquables de connaissance et d’interaction. Mais ses notions techniques ont été ultérieurement projetées sur la nature, biologique et humaine, nous proposant des images fantastiques, voire dangereuses, du vivant et de l’homme.

Des chercheurs avec une expérience scientifique des outils en question développeront une réflexion critique sur leurs usages et leurs dérives. Une analyse précise de l’interprétation et du sens qui constituaient le cadre de leur invention permettra aussi de mettre en évidence les lacunes ou l’absurdité des hypothèses qui gouvernent certains de ces applications hors contexte.

Pour participer à ce colloque merci de remplir le formulaire en cliquant sur le lien suivant 

Programme here 

 

My Title and Abstract

Testing neoclassical economics forecast

In this talk we consider the quality of economic forecasts before and after the Great Recession in 2008 and we discuss the theoretical reason behind their systematic failure. In particular we discuss economic forecasts based on the neo-classical economic theory that has provided the theoretical basis for the idea that, in order to increase market efficiency, governments should privatize their industries and deregulate the markets themselves. This result would be proven by sophisticated economic theories, which, through logical-deductive procedures, characterized by a formal mathematical rigor, would provide a series of mathematical theorems to support these conclusions. However, considering the assumptions underlying those mathematical theorems used in this economics, there is a remarkable difference between the conditions in which they can be applied and reality. Unlike physics theories, such as the theory of special relativity and quantum mechanics, which have been subject to intensive validation through experiments, it seems that neo-classical economics was not subject to a similar pressure to test the theory against empirical evidence.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s